— 28/05/2016

Au tour des restaurateurs de menacer le maire Coderre

Au tour des restaurateurs de menacer le maire Coderre Ils…

— 19/01/2016

Revamp of Place Jacques-Cartier is problematic

- Gazette - Last week, the city of Montreal unveiled its…

— 18/01/2016

Projet de réaménagement de la Place Jacques-Cartier

... vous traitez de manière frivole et sans importance le…

— 16/01/2016

Comment anesthésier une place publique

Vouloir installer en permanence des terrasses en…

— 15/01/2016

Artistes en colère

Restaurateurs, artistes et amuseurs publics de la place…

— 14/01/2016

Commerçants et restaurateurs en colère

«On appréhende notre mort», a confié Joane Mc Dermott, qui…

— 29/07/2015

New plans for Place Jacques-Cartier criticized by restaurants, artists

- Gazette - Local merchants say a plan by the Ville-Marie…

Au tour des restaurateurs de menacer le maire Coderre

May 28, 2016

 Jean-Marc Lavoie - projet de réaménagement - Place Jacques-Cartier

Après les cochers, c’est au tour des restaurateurs de la place Jacques-Cartier dans le Vieux-Montréal de brandir la menace d’une injonction si le maire Denis Coderre s’entête à les forcer à déménager leurs terrasses.

Le maire Coderre a présenté en janvier dernier un projet de 5 M$ qui prévoit l’installation des terrasses à 7 mètres des bâtiments, aux abords de l’allée centrale.

Si M. Coderre n’accepte pas de les rencontrer cette semaine, les restaurateurs sont prêts à entamer des recours judiciaires pour empêcher le projet.

Le propriétaire du Saint-Amable n’a pas hésité à sortir ses assiettes pour tenter de traverser l’allée à travers la foule des touristes, samedi. Il veut montrer au maire la réalité à laquelle seront confrontés ses serveurs.

«C’est impensable qu’on veuille nous faire zigzaguer jusqu’au centre. Au moins 10 personnes auront le temps de cracher dans les assiettes avant qu’on réussisse à arriver sur la terrasse. Le maire doit nous écouter», soutient Éric Luksenberg.

Samedi, le cabinet du maire Coderre n’a pas souhaité émettre de commentaires.

Restaurateurs insultés

En janvier dernier, M. Coderre a soutenu que ce changement est nécessaire puisque l’aménagement actuel dévalorise le paysage historique de l’endroit.

«Honnêtement, c’est laitte, avait-il déclaré. Ils vont peut-être échapper une couple d’assiettes. On fera un concours d’équilibre, ça pourra même faire partie des célébrations du 375e anniversaire de Montréal.»

« Au moins 10 personnes auront le temps de cracher dans les assiettes avant qu’on arrive sur la terrasse. » – Éric Luksenberg
 

Une déclaration que les restaurateurs ont encore de la difficulté à avaler.

«Le maire est insultant. Il rit de notre profession, c’est très fâchant. On est des Montréalais, on est des électeurs, il ne peut pas se moquer des gens comme ça», déplore M. Luksenberg.

Les restaurateurs accusent le maire d’improviser et de faire la sourde oreille au lieu de venir sur place et de tenir compte de la réalité.

«Le maire doit reculer. S’il veut un projet d’avenir pour le Vieux-Montréal, il ne peut pas toujours être en confrontation et se mettre tout le monde à dos. Il doit être capable de consulter», dit Jean-Marc Lavoie, directeur adjoint du Jardin Nelson.

Craintes pour la sécurité

Des restaurateurs s’inquiètent également de la sécurité des serveurs.

«On ouvre à 8 h et la place Jacques-Cartier est encore ouverte à la circulation automobile. Nous sommes 15 restaurants autour, sans compter tous nos fournisseurs et leurs nombreux camions. Je crains que l’un de mes serveurs se fasse renverser par un camion de livraison», dit Sacha Bertola, propriétaire du restaurant Le Fripon.

La semaine dernière, les cochers ont remporté une victoire contre le maire après avoir déposé une injonction. La décision du maire Coderre d’interdire les calèches a été cassée.

 



Catégories:

Add Pingback

VOS COMMENTAIRES

Posté par Thérèse Bourque le
Complètement irresponsable de l'équipe Coderre de déplacer les terrasses à 7 mètres du restaurant original,dangereux quand il pleut et pour les clients et pour les serveurs, insalubrité très possible dans l'environnement(passants, oiseaux etc)condition difficile pour les serveurs avec le touriste et les activités environnantes amenant plus de possibilités de blessure CENST. REPENSEZ-Y et CHANGEZ D'IDÉE avant que les poursuites potentielles vous tombent dessus!!!!
Posté par RONALD E. GRENIER le
je ne pense pas qu il sagisse d une bonne initiative que de mettre les tables loin des restaurants il y a au courant de l été a la fin de la journée de forts vents et des pluies soudaines qui ne sont que passagères mais provoques des dégats. il s agit dans ce cas ci d une mauvaise décision. MERCI
Posté par micheline L Agemian le
Je suis en parfait accord avec vous, Monsieur Lavoie.
Posté par SUZANNE HOMIER le
ce devrait être un droit acquis. ça fait 50 ans que nous allons a ce restaurant les jardins Nelson et c'est vraiment insensé de changer la terrasse d'endroit.



(Votre adresse électronique ne sera pas affichée publiquement.)