— 11/10/2017

Une « traverse de serveurs » sur Prince-Arthur

— 27/08/2016

Dans le vieux

La bataille est longue mais nous avons des appuis...

— 27/07/2016

Place Jacques-Cartier restaurant owners will seek injunction against city Standardized central terrasses

Restaurateurs in Place Jacques-Cartier will seek an…

— 26/07/2016

Déclaration de guerre des restaurateurs de la Place Jacques-Cartier

À six semaines du début des travaux de réaménagement de la…

— 20/07/2016

Présentation détaillée de nos objections

Présentation des objections du Jardin Nelson et des…

— 07/06/2016

Les restaurateurs se batteront en cour

Des restaurateurs promettent de contester en justice le…

— 31/05/2016

Demande de rencontre concernant le réaménagement de la Place Jacques-Cartier

Les restaurateurs se réjouissent de la volonté de la Ville…

— 30/05/2016

Les restaurateurs formulent leur demande au maire Coderre

Dans la lettre déposée au bureau du maire par Jean-Marc…

Category List


Archive

Une « traverse de serveurs » sur Prince-Arthur

Oct 11, 2017

Une Casa grecque s’inspire des «traverses de chevreuils» pour prévenir les collisions entre les passants et ses serveurs.

Depuis la fin des travaux de réfection de Prince-Arthur, le restaurant connu pour sa fameuse ritournelle publicitaire dessert une vaste terrasse située au milieu de la rue, et non plus à flanc de bâtiment comme auparavant. Son personnel risque constamment la bousculade avec des passants à pieds, à vélo, sur des planches à roulettes ou tenant des chiens en laisse, etc.

Deux collisions surviennent. « Un cycliste imprudent a tourné le coin rapidement et heurté un serveur, puis un monsieur qui prenait des photos en regardant en l’air tout en marchant est allé bousculer un de nos employés », raconte M. Joannides.

Il craint que tôt ou tard quelqu’un se blesse. « Nous servons jusqu'à 300 clients à la fois et nous transportons des plats et des breuvages très chauds, de la vaisselle, des couteaux, alors c’est dangereux pour le serveur et pour le passant... mais surtout pour le passant que la situation prend par surprise. »

Moins de 100 $
Au début de l’été dernier, Pavlo Joannides roule en voiture vers le Nord dans les Laurentides. Près de Mont-Laurier, il aperçoit un panneau de traverse de chevreuils. Eurêka ! Il sait maintenant comment sécuriser la terrasse achalandée du restaurant dont il est le gérant. Il fabrique son propre panneau routier pour indiquer une « traverse de serveurs ».
« En voyant l’enseigne sur la route 117, je me suis dit : on a besoin de ça ! Sauf qu’au lieu de chevreuils, ce sont des serveurs », explique en riant M. Joannides. Il gribouille des bonshommes-allumettes pour illustrer l’idée. La compagnie Enseignes Pinecrest réalise le dessin final imprimé sur métal. Le tout a coûté environ 100 $, selon M. Joannides. « C’est peu pour la différence que ça fait ! Ça attire l’attention des gens. Le monde devient plus prudent. »

La signification du panneau échappe à certains. (« C’est un homme qui se précipite vers une femme confuse attablée à un bar ? » demande une amie à qui je montre l’image hors contexte.) « Des touristes me demandent : C’est quoi, ça ? Je leur dis : à droite c’est toi, à gauche c’est moi ! », raconte M. Joannides. Cette semaine la Casa grecque remise sa terrasse pour la saison froide. Le panneau « traverse de serveurs » devrait reprendre du service dès les premiers beaux jours de 2018. Gageons que petit à petit d’autres « traverses de serveurs » en ville auront droit à leur propre panneau. Si l’idée de M. Joannides peut aider à prévenir des accidents, tant mieux.

LOUIS-PHILIPPE MESSIER
Lundi, 2 octobre 2017 18:50
Journal de Montréal
MISE à JOUR Lundi, 2 octobre 2017 18:54
http://www.journaldemontreal.com/2017/10/02/une-traverse-de-serveurs-sur-prince-arthur



Mots-clés: Non monsieur le maire
Catégories:

Add Pingback

VOS COMMENTAIRES




(Votre adresse électronique ne sera pas affichée publiquement.)